Qu'est-ce qu'un macérât huileux? Comment le préparer?



Qu'est-ce qu'un macérât?

Les macérâts huileux sont issus de la macération de feuilles, fleurs, racines, graines ou rameaux de plantes aromatiques et médicinales dans une huile végétale. Il s’agit d’une technique d’extraction d’une partie des principes actifs d’une plante, en l’infusant dans une huile qui devient alors le support des propriétés actives du végétal, son parfum et son goût.


Ce type de préparation renforce les propriétés des huiles, tout en y ajoutant les actifs des plantes macérées. Les macérâts peuvent être utilisés en cuisine, en cosmétique, en soin, tout dépend des huiles et des plantes choisies.


Les macérâts huileux sont une option parfaite pour la peau des bébés (massage, huiles de bain, baume) et des femmes enceintes, car ils sont sécuritaires, et permettent de remplacer les huiles essentielles dont l’utilisation exige de plus grandes précautions.

Quelles huiles végétales choisir?

Les huiles végétales les plus utilisées comme support sont le tournesol, le sésame, l’olive, la macadamia ou le pépin de raisin, car elles présentent peu de risques d’oxydation, elles sont neutres et sont bien absorbées par la peau, sans laisser de film gras.

Deux méthodes de fabrication

On peut réaliser un macérât huileux à froid ou à chaud.

  • La macération à chaud consiste à faire chauffer légèrement son huile infusée de plantes pour accélérer la libération des actifs. Moins longue qu'une macération sur plusieurs semaines, elle présente toutefois le risque d'altérer un peu les actifs de la plante si la chauffe est trop forte.

  • La maceration solaire, à froid, permet de préserver les bienfaits des plantes et d'obtenir des macérations de la plus haute qualité. Elle dure de 3 à 4 semaines minimum.

Que faire macérer?

On peut faire macérer des plantes, des graines, des fleurs, du café, des racines, des feuilles de thé, des aromates, des zestes d’agrumes.

Pour bien extraire les propriétés des graines, branches et racines il est important de les moudre ou de les réduire en poudre avant de les infuser dans l’huile.

Quelques plantes et leurs propriétés

  • Arnica : Contusions, coups, bosses, hématomes, œdèmes, jambes lourdes.

  • Bellis (fleurs de Pâquerette) : Tonique cutané, réparatrice, tenseur, galbant, restructurante et nourrissante.

  • Calendula : Anti-inflammatoire puissant, cicatrisant et aseptisant, apaisant (gerçures, petites plaies, feu du rasoir, psoriasis, eczéma, coups de soleil, démangeaisons, urticaire, piqûres d’insectes.

  • Camomille : inflammation du visage, couperose.

  • Carotte : Favorise le bronzage et permet à la peau de garder un joli hâle uniforme. Assouplissante, régénérante et apaisante.

  • Consoude : Cicatrisante et antiseptique.

  • Laurier : soin de l’acné, des peaux grasses. Soulage les rhumatismes.

  • Mauve : peaux matures, peaux sèches et sensibles, couperose.

  • Romarin : peaux grasses, mixtes, amincissant, drainant.

  • Thé vert : diminue la production et le stockage des graisses. Puissant anti-oxydant.

  • Vigne rouge : Soin des jambes lourdes. Améliore la circulation sanguine.


À faire soi-même

Choisissez des plantes bio et sèches pour réduire le risque de fermentation et le développement des bactéries, et donc la détérioration de votre macérât. Si vous appréciez la cueillette sauvage de plantes fraîches, nettoyez-les et faites-les sécher au préalable.

Il faut environ 10 grammes de plantes sèches pour 100 grammes d’huile.


1 - Placer les fleurs, feuilles, tiges, racines choisies dans un bocal, préalablement stérilisé, sans tasser et identifier le pot : nom de l'huile + plante + date de fabrication.

2 - Compléter votre bocal avec de lhuile végétale bio (ou plusieurs), jusqu’à couvrir généreusement les plantes.

3 - Laisser macérer de 4 à 6 semaines.

4 - remuer votre macérât de temps en temps. Si vous constatez dans les premiers jours, que les plantes ont bu l’huile, rajoutez-en.

5 - Filtrer et verser dans un contenant propre.

Chez Ernest Ernest

Parmi notre synergie d’huiles végétales, nous avons sélectionné le macérât huileux de pâquerette bio pour la formulation de notre Huile Corps Tonique et Régénérante.

Nom latin : Bellis perennis

Son nom latin est riche de sens puisque bellis signifie beau et perennis signifie vivace, éternel... Une promesse de Beauté éternelle : tout un programme.

La pâquerette doit son nom à sa floraison majoritaire à Pâques. On la retrouve largement en France et son utilisation en médecine traditionnelle est reconnue pour soulager des hématomes, agir sur l'inflammation de plaies ou sur les rhumatismes. Afin d'extraire au mieux ses molécules actives, les fleurs sont macérées dans une huile végétale de tournesol bio. On obtient alors un macérât huileux aux nombreux bienfaits : tonifiant, assouplissant et cicatrisant, raffermissant.

Le macérât huileux de Pâquerette possède des propriétés apaisantes et réparatrices, grâce à sa forte teneur en oméga 6. Ces acides gras et en particulier l'acide linoléique, vont aider à réduire l'irritation et le dessèchement.

Réputé pour son effet tenseur et galbant, le macérât huileux de Pâquerette est connu pour tonifier, aider la circulation et décongestionner, il va resserrer les tissus et ainsi redonner fermeté à la peau. Largement utilisée comme ingrédient dans les soins du buste et pour favoriser tonus et fermeté, la Pâquerette est ainsi idéale en soin raffermissant.


Avec ses propriétés réparatrices et cicatrisantes, le macérât huileux de Pâquerette va permettre de réparer et de nourrir la peau, pour atténuer les vergetures et les peaux fragilisées.

Articles Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Noir Icône Instagram